Ancrer une culture de changement dans l’organisation

Catégories Management

Introduction à l’aptitude au changement

L’aptitude au changement évalue le potentiel d’une organisation à changer en fonction de leviers qu’elle pourra mobiliser pour réaliser ce changement.

Les leviers sont de trois ordres :

  • Un contexte favorable au changement
  • Des compétences de gestion du changement en interne
  • Des processus d’action dédiés au changement

Évaluer la maturité au changement

Nous vous proposons ci-dessous les principaux éléments pour mesurer la maturité de changement de votre organisation :

  • Le contexte de l’organisation :
    • La direction donne t-elle l’exemple en matière de changement ?
    • Existence d’un projet de réorganisation ou difficultés budgétaires
    • Implication des personnes dans l’organisation et motivations (au sens RH du terme), tensions internes
    • Niveau de communication avec les managers
    • Niveau de résistance au changement des utilisateurs au regard des précédents projets
    • Niveau d’engagement des instances de décision dans le projet
    • Spécifiquement en lien avec les projets système d’information : Maturité de l’organisation sur les projets de digitalisation des processus, dématérialisation
  • Les compétences
    • Les managers ont-ils été sensibilisés voire formés à la problématique du changement ?
    • Intégration des compétences de changement dans les fiches de poste des managers
  • Les processus d’actions
    • Y a t’il eu des projets impactant en termes de changement durant les dernières années ?
    • Niveau d’appropriation des nouveaux dispositifs Système d’information et résistances
    • La gestion du changement est-elle intégrée systématiquement dans les projets Système d’information ? Si oui, à quel niveau ? (en amont dès le lancement, en fin de projet)

Conclusion

L’aptitude au changement peut constituer un « GO / NO GO » pour le lancement d’un projet en fonction du risque d’échec de l’appropriation de celui-ci. Cela permet également de mettre en avant les points d’attention et d’adopter des mesures compensatrices pour s’assurer de la réussite du projet (exemples : implication des utilisateurs clés dès le lancement, communication des gains et enjeux du projet, …).

 

#systèmes d'information / #transformation numérique / #transformation des organisations / #digitalisation des processus / #humanités digitales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *